Reprise du tir

Publié le 29 Septembre 2013

Avec Monsieur Mouette, nous avons repris nos activités de loisirs tout au moins, nous avons repris le chemin du stand de tir après 3 mois d'abstinence.

Résultat :

Mister m'a beaucoup surpris ; il est peu rouillé et les yeux fatigués ca aide pas. D'hab tout dans une pièce de 5 francs ca en est énervant à la limite.

Madame Mouette est très fière d'elle. Bien sur, il y en a toujours un peu dans les fraises, les choux, ... au potager dirons nous. Mais pour le reste, je reste plutôt dans l'axe vertical avec des coups de doigt par ci par là mais c'est pas si mal en fin de compte. Toujours des soucis de bassin désaxé, de dos tordu mais les pieds bien placés et bonne tenue de l'arme. Un jour j'intégrerai tout parole de poisson rouge euh non de mouette.

Reprise du tir
Reprise du tir

Beaucoup de connaissances sont surprises par cette activité. C'est pas parce que j'adhère à certaines pratiques du survivalisme que j'ai une envie irrépressible d'apprendre à me servir d'une arme. C'est pas pour la défense personnelle. D'ailleurs, la légitime défense n'existe pas en France c'est un mythe. Faut il encore détenir chez soi une arme et si on respecte la loi il est nécessaire d'avoir ce type de matériel dans des coffres sécurisés donc dans "l'urgence" se souvenir des codes ou courir après la clé...

Je reviens à mes moutons. Pourquoi alors ? J'étais et suis très très très amoureuse de Monsieur Mouette. C'est lui qui me l'a proposé en me le présentant vachement bien. "C'est une activité qu'on fera tous les deux et je t'apprendrai". 1er argument ça marche le 2e eu égard à son degré de patience proche du zéro absolu je me suis dit c'est pas gagné. Bon j'ai fait la mouette moyennement enthousiaste.

1er arme un pistolet (ou autrement appelé arme automatique) au bout de deux tirs Monsieur Mouette, à ma tête déconfite, part en courant en me disant "Bouges pas je reviens". Moi proche de la crise de larme je le vois venir avec un revolver smith & wesson calibre 22. " Tu vas voir celui là il fait pas de bruit y a pas de recul". Monsieur Mouette me montre comment le charger, amorcer et me réexplique la technique de tir. Et au miracle à la fin de la séance j'ai réussi à toucher la cible. Yes!

Je dois avouer que j'ai mis très longtemps à manipuler une arme sans appréhension. Plus d'un an. EH bien oui je suis une folle de la gâchette mais qui a conscience de ce que cela peut entraîner.

Ce qui m'intéresse, c'est le tir de précision. J'aimerai un jour faire du tir longue distance mais là c'est d'autres armes et d'autres stands de tir et donc une autre histoire à vivre et peut être à écrire.

Rédigé par Gald La Mouette

Publié dans #Blabla, #Survivalisme

Repost 0
Commenter cet article